Les Blogs du Parc du Vercors

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

... | 220 | 225 | 230 | 235 | 240 | 245 | 250 | 255 | 260 | ...

mercredi 12 janvier 2011

GUIDE : La bio en restauration collective

JPEG - 69.8 ko

Ce guide aborde les conditions de la réussite et présente en parallèle des témoignages pour comprendre. L’introduction nous donne une vue d’ensemble sur la problématique grâce au baromètre Agence Bio/CSA de 2009.

Il détermine 7 points clés pour réussir l’introduction de la bio en restauration collective et chaque point est illustrer par un exemple concret.

Pour plus d’information, visiter le site de l’association Bio Consom’acteurs et télécharger le guide ci dessous.

Guide Bio Consom’acteurs
Guide Bio Consom’acteurs

GUIDE : Du bio à la cantine, mode d’emploi

JPEG - 34.1 ko

Le SNRC (Syndicat National de la Restauration Collective) et le WWF (World Wide Fund) s’unissent pour la promotion du bio dans les cantines scolaires. Ce guide se propose d’accompagner la conversion des cantines au bio en présentant des réponses aux questions les plus récurrentes.

Le but du guide est d’anticiper les interrogations des acteurs, leurs doutes et leurs objections et de mettre un termes aux idées reçues en se penchant « de façon pragmatique sur les conditions du passage au bio ».

Pour accéder en savoir plus visiter le site de WWF et télécharger le guide ci dessous.

Guide "Oui au bio dans ma cantine"
Guide "Oui au bio dans ma cantine"

lundi 15 novembre 2010

Les centres de vacances ... l’heure du bilan

L’ACEV (l’Association des Centres de Vacances pour Enfants en Vercors) accompagnée par le cabinet Orgalis lance une étude auprès de tous les centres de vacances du Vercors, dans le cadre d’un programme de développement de la Région Rhône-Alpes (FRACET). En effet, depuis la dernière étude réalisée à la demande du Parc, il y a une dizaine d’années, l’environnement des centres de vacances du Vercors a fortement évolué, entrainant la fermeture ou la reconversion de nombre d’entre eux.

À travers cette étude, l’ACEV a pour objectifs :

  • de dresser un état des lieux des centres de vacances
  • d’évaluer l’impact économique de leur activité sur le territoire
  • d’obtenir des préconisations afin de renforcer les actions de promotion du réseau et de mettre en valeur sa démarche qualité.

Les préconisations établies à la suite de cette étude, permettront d’apporter aux centres de vacances du territoire des réponses et des actions concrètes pour développer leur activité. Les résultats de cette étude seront communiqués à l’occasion des “Assises des Centres de Vacances du Vercors” (événement estampillé “40 ans du Parc”), début novembre.

La mission de l’ACEV en lien avec le Parc s’inscrit dans la professionnalisation et la dynamisation des centres ; elle est donc au service de la qualité de l’accueil, tout en favorisant le travail en réseau des professionnels. Ses actions sont de différentes nature : charte qualité de l’accueil, formation des personnels techniques et ceux qui encadrent des séjours enfants, promotion au travers de ses outils (site internet, salons notamment)…

Les centres de vacances représentent un enjeu majeur pour le Vercors :

  • par la consommation qu’ils engendrent : écoles de ski, activités diverses, accompagnateurs, animateurs,…
  • par la fréquentation qu’ils apportent en dehors des vacances scolaires et tout au long de l’année,
  • par la découverte du potentiel touristique qu’ils favorisent, en accueillant les “touristes de demain”.

Pour mieux connaître le réseau et ses actions n’hésitez pas à consulter le site internet : www.acev-vercors.fr ou contacter, Anne Rabatel, animatrice du réseau, Sophie Valeron, chargée de Mission Tourisme Parc.

Le collectif Exyzt en travail sur les espaces publics

Au Quartier HLM des Chaux à Saint-Jean-en-Royans, du 25 juin au 4 juillet 2010. “Ensemble, on construit, on peint, on échange, on imagine l’avenir et on partage cette expérience publiquement autour de temps de fête.”

Le quartier des Chaux est composé d’immeubles sociaux datant des années 1960/70, gérés par Drôme Aménagement Habitat, l’immeuble des Fougères sera démoli au printemps 2011. Une réflexion sur le réaménagement des espaces est en cours avec le CAUE (conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement). S’appuyant sur ce futur changement (une démolition n’est jamais anodine dans un quartier : relogement des habitants, vide d’un espace, futurs projets à inventer…), le collectif Exyzt, des architectes, des charpentiers, des designers, en partenariat avec le centre social La Paz et la commune de Saint-Jean-en-Royans, propose d’occuper deux appartements inoccupés pour y tester des usages pour les habitants (salon de thé, lieu de rencontre…).

Au mois de juin 2010, de nombreux habitants volontaires, du quartier et quelques autres, ont construit tout un projet mêlant l’animation du quartier et la réalisation de modules en bois créant ainsi de nouveaux espaces comme : une plateforme terrasse de détente autour de laquelle vont venir s’installer des jeux pour enfants achetés par la commune, un “tunnel” en bois avec des bancs intégrés, un lieu de repos convivial et frais, un travail graphique sur la façade, la création d’un fanzine-journal de quartier et une fiction radiophonique relatant la fabuleuse histoire de Mr R, l’inventeur génial du Royal Raviole…

Une commande du Parc naturel régional du Vercors, en partenariat avec l’association De l’aire et La Halle de Pont-en-Royans, avec le centre social La Paz de Saint-Jean et des habitants du quartier des Chaux. Avec la participation du collectif artistique Pied Labiche (Grenoble). Avec le soutien financier du programme Leader, de la commune de Saint-Jean-en-Royans, de la Région Rhône-Alpes et de Drôme Aménagement Habitat.

Contact : Armelle Bouquet

lundi 15 novembre 2010

Bee Happy ... L’abeille vit

Aimez-vous le miel ? Souhaitez-vous avoir plus de carottes ? Reconnaissez-vous cette guêpe ? Quand avez-vous vu pour la dernière fois l’Abeille Noire du Vercors ? Que pensez-vous du film Bee Movie de Walt Disney ? Avez-vous déjà pensé à vous associer avec des abeilles pour faire votre repas ?

Etrange enquête penserez-vous ! Impossible de prendre au sérieux ces questions, puisque depuis toujours, en mathématiques on nous apprend qu’il ne faut pas additionner des carottes et des navets.

Pourtant les résultats sont clairs : deux carottes + une abeille = dix carottes + du miel, et 10 kg d’abeilles + 1 jachère = du gibier… Les abeilles + les surfaces agricoles = 153 milliards d’euros de produits alimentaires. De très sérieuses institutions sont formelles.

L’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) : “Il est difficile d’imaginer un seul repas auquel les abeilles ne soient pas associées de près par leur activité pollinisatrice”

l’Agence Française de Sécurité Sanitaire Alimentaire (AFSSA), la Fédération des Chasseurs de l’Isère (FCI), jusqu’au cabinet du Premier Ministre.

Tous sont sensibilisés par la mortalité des abeilles (effondrement de 35 à 50 % des ruchers en 2009) et ont pris conscience du danger qui nous menace si elles venaient à disparaître.

Pénurie alimentaire en premier lieu, car ces “petits ruminants” sont responsables à 80 % de la reproduction végétale, donc du premier maillon de la chaine alimentaire humaine.

Sébastien, Marie-Laure et Ludovic se sont associés au sein de “Bee Happy, l’abeille vit” en 2009 pour sensibiliser le public à la biodiversité par la promotion de la culture apicole.

Leur démarche et un jeu virtuel ont été remarqués par l’Union Nationale de Apiculteurs Français, le syndicat Drôme Ardèche, et ils sont parrainés par Eric Tourneret, photographe (Le Peuple des Abeilles, éditions Rustica), Yvon Achard, apiculteur et assistant vétérinaire, J.-M. Barbançon, président de la Fédération des organismes sanitaires apicoles.

A La Chapelle-en-Vercors ils travaillent à la fabrication de ruchers pour enfants avec les écoles et le collège du canton en commençant par un jeu sur Internet : http://www.bee-happy.eu/

Ils ont mis en place un rucher d’observation sur la Réserve Naturelle des Hauts-Plateaux, des jachères apicoles, en association avec les apiculteurs locaux, des agriculteurs et les institutions, ainsi qu’un partenariat avec la Chambre d’Agriculture de Castille (Espagne).

Tous sont partants et des actions devraient se mettre en place cette année. Pour commencer ils veulent créer pour le printemps un événement (marché, animation, conférence, exposition). Les apiculteurs et personnes motivées peuvent se joindre à ce projet en appelant le 04 75 48 28 39. Contact : Ludovic Maillet

http://www.bee-happy.asso.fr

... | 220 | 225 | 230 | 235 | 240 | 245 | 250 | 255 | 260 | ...