L’hiver ne lâchant prise, je vous propose d’aller glaner quelques degrés dans le fin fond de l’Oisans Chauve, plus précisément du coté du superbe plateau d’Emparis. Nous pourrions le définir comme étant un merveilleux balcon fleuri avec vue imprenable sur les Géants des Ecrins. Coincé entre Romanche, Grandes Rousses et pays d’Arves, ce plateau d’altitude (2100 – 2450 m) est un joyau pour la randonnée familiale, sportive ou contemplative. Nous serons clients de ce troisième groupe et vous convie à cet effet à une petite promenade estivale sur ses généreuses pâtures d’alpages. 

JPEG - 198 ko

Si vous aimez les fleurs, vous ne serez pas déçus, fin juin et début juillet, trôles, gentianes, joubarbes, edelweiss, …, se disputent la vedette. Vous avez bien sûr reconnu Seb !!

JPEG - 27.3 ko

Quelques chalets d’alpages ainsi que deux refuges accessibles par une piste olé-olé côté Besse en Oisans et plutôt Craignos coté Mizoen !

JPEG - 50.4 ko

 plein nord, le refuge du Rif-Tor et les belles Aiguilles d’Arves toutes de schistes vêtues. EDF avait à une époque des intentions ’électriques’ sur ce secteur. 

JPEG - 44.3 ko

 Détail de ces masses métamorphiques 

JPEG - 102.4 ko

 Versant Est, au dessus de Besses en Oisans et sous la vigilance des Grandes Rousses, le petit hameau de Bonnefin, et ses belles terrasses, témoignage d’un temps pas si lointain que ça, où chaque mêtre carré était âprement et laborieusement disputé à la pente. Le foin et le fourrage pour les animaux était alors une richesse vitale. 

JPEG - 42.8 ko

 toujours plein nord, le Pic du Mas de la Grave et ses 3020 m cerné par deux jolis cumulus de bande dessinée 

JPEG - 46 ko

 balade digestive au soir tombant coté Goléon 

JPEG - 56.1 ko

 Col du Souchet (2300m). Le plateau devient centre de vacances et d’oxygénation pour plusieurs milliers de moutons, de vaches et de chèvres. Ce qui n’a d’ailleurs pas laissé les vautours insensibles à cette aubaine. Il n’est pas rare en effet d’en voir quelques uns venus du Vercors ou des Barronnies, planer au dessus de ce royal garde-manger. 

JPEG - 92.7 ko

 Dis donc mon garçon, tu n’as pas l’impression de faire la sieste dans mon séjour ???? 

JPEG - 107.1 ko

 Jacques, ses 3 chiens, ses 2000 brebis et 30 ans d’ Emparis. 

JPEG - 64.9 ko

 en fait, elles font un peu ce qu’elles veulent nos brebis et le coin du lac noir sous le grand pic de la Meije ne semble pas fait pour leur déplaire. 

JPEG - 93.3 ko

 sous les glaciers de Mont de Lans et le pic de la Grave, les chêvres aux longues cornes ont été infiltrées par un espion laineux. 

JPEG - 21.1 ko

 Un petit coup de tête dans une lune qui se veut téméraire ! 

JPEG - 86.1 ko

 Faut en vouloir pour vivre toute l’année à 2300 m. Madame la grenouille rousse prend le soleil au bord du lac Cristallin 

JPEG - 87.6 ko

 Bien entendu, un tel havre ne pouvait déplaire à nos amies les marmottes. 

JPEG - 77.3 ko

 La Flore y est particulièrement riche. Ici une ’tectonique’ anémone pulstatile sous le regard des géants de glace. 

JPEG - 100.5 ko

 Joubarbes au dessus du lac Lérié 

JPEG - 100 ko

 Pétard de couleurs sous le bleu de l’Oisans 

JPEG - 106.2 ko

 Un monde glaciaire et minéral tout proche vous rend tout petit 

JPEG - 79.1 ko

 Allons nous promener du coté des lacs, incontestablement ’joyaux alpins’ sous les glaciers des Ecrins. 

JPEG - 87 ko

 Le lac Noir et sa géologie riche et torturée bien connu des amateurs de jolis quartz. 

JPEG - 48.8 ko

 Difficile de tout faire rentrer dans un format classique, n’est pas Seb ? Une petite revue panoramique du coin sera nécessaire dans un futur édito. 

JPEG - 52.9 ko

 au soir tombant, le spectacle est encore plus magique. Toujours au milieu, celui-là !!!!! 

JPEG - 35.3 ko

 le matin, c’est sympa également !! 

JPEG - 47 ko

 Plus bas le lac Lérié où nous allons passer la nuit. 

JPEG - 47.3 ko

 Couleurs dorées du soir. 

JPEG - 47.6 ko

 de notre bivouac, lumière et couleurs crépusculaires 

JPEG - 61 ko

 Les glaciers de la Girose et du Mont de lans couleur caméléon. 

JPEG - 52 ko

La Reine de l’Oisans : la Meije et ses presque 4000 m 

JPEG - 41.4 ko

la nuit tombe sur la Belle et Vénus passe la tête par la brêche de la Meije 

JPEG - 46.2 ko

petit filé d’ étoile dans le ciel de Juillet 

JPEG - 51.4 ko

ciel étoilé et voie lactée sur le lac Lérié. Spectacle inoubliable. 

JPEG - 45.8 ko

peut-être, aurez vous le bonheur de surprendre le Seb-à-huibras et sa fameuse parade amoureuse. 

JPEG - 118.3 ko

Voilà, la visite se termine avec ce bel edelweiss en vous souhaitant d’aller vérifier par vous même à pied, en VTT, ou à dos d’ âne que ce plateau d’emparis est une petite merveille qu’il nous faut préserver pour nos enfants