Bonjour. Et si nous parlions Oiseau !!! A défaut de Condor des Andes en magasin, je vous propose d’imager l’un de nos plus familiers volatiles Alpins : le Chocard à bec Jaune.Sympa, espiègle, malin, acrobate, culotté, gonflé, ……, ce ne sont pas les adjectifs qui manquent pour qualifier cet habitant des cimes. Éternelle confusion avec son cousin des plaines, le Choucas des tours, ils se différencient aisément par leur secteur de vie, ainsi par la couleur de leur bec, jaune chez le chocard et noir chez le choucas. Le Crave à bec rouge fréquente les mêmes terres que notre chocard. Et parmi les 3 grands corvidés des crêtes, tout de noir vêtus ( qui n’a pas été toujours été facile à porter face à la vindicte populaire), on peut rencontrer leur grand frères, plus gros, et au bec puissant et noir, le grand corbeau. Présent en Europe, Asie, et Afrique du nord, la population de ce planeur des cimes qui peut vivre jusqu’à 16 ans en liberté, est fluctuante. Ils se déplacent en escadrille pouvant compter plusieurs centaines d’individus. Familier des pâtures de haute montagne, des falaises et des ravins rocheux l’été, l’hiver, il n’hésite pas à redescendre dans les hautes vallées en quête de nourriture. Incontestablement social, il n’est pas rare de voir un groupe de ces teigneux individus se chicorer avec de gros rapaces (buses, aigles, …) pour défendre leur territoire ou un confrère. Pour le randonneur, son vol d’une rare élégance et d’une extrême habileté à se jouer des ascendants, à plonger dans l’abîme est toujours un grand spectacle. Mais si l’on ne doit retenir un seul adjectif, ce sera : Gonflé, le volatile !!Se nourrissant de baies, d’insectes, et de petits escargots à la belle saison, il n’hésite pas l’hiver à venir quémander un bout de fromage, ou un morceau de saucisson en offrant en retour un joli balai aérien et nous offrant ses meilleurs profils. Attention, cela reste des oiseaux sauvages, particulièrement voraces, soit, mais ils avalent un peu n’importe quoi, et il est vivement déconseillé de leur donner entre autre, du pain, car ils ne digèrent pas le gluten du blé.Allez, assez causé, place à l’image ! Attention : mes commentaires ne sont pas contractuels ;-)))))) et pour commencer, une image que j’ai utilisé pour la nouvelle année qui prouve que le Chocard est très classe !! 

JPEG - 84.6 ko

 Un premier janvier : faut ce qu’il faut !!! Ne pas confondre !!! 

JPEG - 29 ko

 une confusion classique pour les daltoniens presbytes : le goéland argenté du lac Achard, mais un truc simple pour éviter le piège, le nombre de plumes !!!! 

JPEG - 114.9 ko

 à la quête de quelques coléoptères dans les prairies enjonquillées (si, si, ça se dit chez moi !!) du Charmant Som. 

JPEG - 79.9 ko

 au dessus de la limite de la forêt à la belle saison. Ici au lac Melo en Corse. 

JPEG - 108.6 ko

 particulièrement gonflés, les chocards Corses !!! attention, jolie demoiselle, à ce que tu lui lui donnes ! 

JPEG - 67.2 ko

 son royaume : prairies d’altitude et parois rocheuses. Sous le soleil de Chartreuse. 

JPEG - 77.6 ko

 Chocards siamois, deux têtes et deux queues, il y a intérêt à bien se synchroniser pour voler droit !!! 

JPEG - 33.3 ko

 le chocard est cabotin et aime se faire prendre en photo devant le Mont-Blanc 

JPEG - 77.4 ko

 mais le chocard est joueur et se régale à se faire désirer. 

JPEG - 95 ko

 le Chocard est dédaigneux également. Il adore toiser la ville du haut de son perchoir ! 

JPEG - 51.5 ko

 le Chocard a des principes : il ne prend jamais l’autoroute 

JPEG - 60.2 ko

 le chocard à bon goût et il admis depuis des lustres cette banalité : Oui, le Mont-Aiguille est la plus belle montagne du monde. 

JPEG - 76.7 ko

 le chocard est grognon, et s’il ne trouve pas le saucisson assez goûteux, il n’hésite pas à nous le faire savoir. 

JPEG - 62.2 ko

 mais le chocard a un grand sens de l’orientation et peut être très serviable, alors vous pensez, vous indiquer la direction du Mont-Aiguille n’est pour lui qu’un jeu d’enfant ! 

JPEG - 110.8 ko

 Mimétisme, Vautour attitude, le chocard se régale à charrier ses rapaces cousins. 

JPEG - 48.1 ko

 le chocard sait être un vrai casse-tête pour le photographe. Quelle idée ce noir dans ce tout ce blanc ! 

JPEG - 95 ko

 le chocard sait qu’il a la chance de vivre dans un coin extraordinaire et ne se lassera jamais de l’admirer ! 

JPEG - 33.7 ko

 le chocard aime les jolies filles et ses attitudes sont sans équivoque. phase un, recherche en groupe. 

JPEG - 28.9 ko

 phase 2, cible repérée, je me freine avec les pattes 

JPEG - 36.4 ko

 phase 3. barre à gauche, toute ! et plongeon sur objectif 

JPEG - 34.4 ko

 faut reconnaître une fois de plus, que le chocard fait preuve d’un goût incroyable !!! 

JPEG - 90.5 ko

 le chocard est frimeur et aime impressionner les randonneurs en volant sur la tranche ! Facile pour un chocard ! 

JPEG - 71.3 ko

 Cherchez le chocard une nouvelle fois sur la tranche !! Voilà, je dois avouer que j’ai du écorné quelque peu les vérités au sujet de ce gracieux compagnon des cimes mais peut-être, le regarderez vous désormais un peu différemment . Et pour finir, trois images que j’aime bien, et merci à ce bel oiseaux d’ égailler nos montagnes. 

JPEG - 44.4 ko

 

JPEG - 62.5 ko

 

JPEG - 52.1 ko

 merci !