Pierre Lallier et Dominique Duvillard-Charvaix - Chantal Baud

Trois ans déjà que la recyclerie de Villard-de-Lans a ouvert ses portes. Chacun y apporte ce dont il veut se débarrasser sans pour autant vouloir jeter, histoire de donner une seconde vie aux meubles, livres, jouets et objets divers.

À l’origine de ce concept résolument DD (entendez développement durable), Dominique Duvillard-Charvaix, épaulée dès la première heure par son collègue élu, Pierre Lallier. Dominique s’est installée sur le plateau en 1987 pour y exercer le métier de directrice de l’école maternelle de Villard pendant plus de 21 ans. D’un tempérament actif et positif, elle a toujours consacré beaucoup d’énergie au bénévolat. En 2008, après une carrière menée avec passion, Dominique prend sa retraite et s’engage immédiatement au sein du conseil municipal pour se dédier aux affaires sociales. L’année suivante, c’est lors d’une réunion du Comité d’Action Sociale qu’elle présenta l’idée de la recyclerie. En ayant fait le constat du gaspillage à outrance, de l’accumulation d’objets potentiellement recyclables à la déchetterie et consciente des difficultés sociales rencontrées par certaines personnes, l’action lui vint comme une évidence. Pierre Lallier lui emboîta le pas. Ces deux volontés en marche, la recyclerie ouvrit ses portes quelques mois seulement après sa première évocation.

Une caverne d'Ali Baba solidaire - Pierre LallierL’idée a immédiatement séduit les habitants du plateau. Ouverte le samedi matin uniquement à son lancement, la recyclerie l’est maintenant deux fois par semaine (avec le mercredi). Les uns apportent le fruit de leur rangement saisonnier, les autres viennent tout simplement glaner ou dénicher l’objet qui leur sera précisément utile. La “ressourcerie”, comme l’on aime aussi à la nommer, est devenue un véritable lieu de rencontre et de brassage social. L’équipe en fait le constat à chaque ouverture. Tout le monde y vient, sans distinction. Et celles et ceux qui sont en situation plus précaire s’y sentent intégrés. Les prix fixés sont délibérément bas (hormis les livres et les DVD gratuits). 10 € maximum et quel que soit l’objet ! Outre les frais de fonctionnement usuels, dont ceux occasionnés pour les nécessaires remises en état, le fruit de la vente est entièrement dédié au Comité d’Action Sociale de Villard-de-Lans, sous condition sine qua non de maintenir son budget initial. En 2011, ce sont pas moins de 15 000 € qui ont ainsi été reversés.

Pari intelligent et pari gagnant donc pour toute l’équipe, dont la quinzaine de bénévoles œuvre chaque jour pour cette belle aventure colorée d’humanité.

Contact : sur place ou tosca38@hotmail.fr dominique.duvillard-charvaix@villard-de-lans.fr

Extrait du Journal du Parc n°63 - Juillet 2012