C.Perineau
C.Perineau

Après la marmotte réintroduite dans les années 80, le bouquetin est la seconde espèce ayant fait l’objet d’un vaste programme de réintroduction conduit par le Parc dans le Vercors. Sa disparition du massif datait probablement du néolithique comme en témoignent quelques crânes retrouvés dans des grottes. Sa réintroduction n’aurait jamais pu avoir lieu dans les Alpes françaises si les derniers individus Italiens n’avaient échappé à l’extermination totale grâce à la création d’une réserve de chasse en 1856 (devenue depuis le Parc national du Gran Paradiso). A partir de ces quelques dizaines d’individus, les populations ont été lentement reconstituées en Italie et en Suisse et plus tardivement en France.

En 1989 et 1990 le Parc du Vercors procède aux lâchers de 28 bouquetins originaires du Parc national de la Vanoise. Cette opération est un véritable succès puisque la population du cirque d’Archiane et des crêtes orientales du Vercors compte désormais entre 350 et 400 animaux. Les résultats de la deuxième réintroduction réalisée en 2000 et 2002 dans les gorges de la Bourne sont plus mitigés. Les 35 bouquetins qui ont été relâchés dans le secteur de Pont en Royans et du cirque de Bournillon semblent avoir eu plus de mal à s’acclimater dans cette région assez chaude et la population stagne malgré les quelques naissances constatées. Au vu de ces observations, la période d’acclimatation semble passée et depuis 3 ans la dynamique s’installe à savoir 5 naissances par an.

Depuis 2010 nos amis du Parc de Chartreuse mènent une opération similaire de réintroduction prolongeant ainsi le retour de ce bel animal dans les Préalpes Françaises. Nos voisins du Dévoluy l’envisagent à leur tour en partenariat avec le Parc sur Lus la Croix Haute.

Contact : Benoit Betton